Épée très populaire, le katana est fait en acier et est d’origine japonaise. Il sert à plusieurs personnes, dont les pratiquants d’arts martiaux. Le katana se démarque du lot des épées sur plusieurs plans, mais pas sur celui de l’entretien. De ce fait, il doit être soumis à une prise en charge régulière aux fins de préserver sa solidité. Comment entretenir son katana ?

Le retrait du katana de son fourreau

Lorsqu’on détient une épée, le meilleur des comportements à avoir est de veiller à ce que la lame ne se rouille pas. Ceci est encore très conseillé quand il est question d’une épée populaire et particulière à l’instar du katana. Pour avoir plus d’informations sur tout ce qui touche à l’épée japonaise qu’est le katana, regardez ici.

Dans le meme genre : Comment réduire les risques dans les entrepôts ?

Une fois qu’on s’est décidé à entretenir son katana, il faut le retirer de son fourreau. Dans le cas où le propriétaire a recours à un saya, il doit souvent retirer son katana, car un katana qui dure trop dans un saya se retrouve dans un environnement humide. Il finit par faire objet de rouille ainsi que de la corrosion. 

Cet état est dû au fait que le cuir peut absorber l’humidité de l’air et atteint la lame du katana. Toutefois, le retrait n’est pas la seule chose à faire pour entretenir, il faut par la suite éviter de toucher la lame avec ses doigts.

A découvrir également : Comment choisir les meilleures pièces d'or à acheter pour un investissement ?

Éviter de toucher la lame avec les doigts 

Certaines personnes n’hésitent pas à directement toucher la lame de leur épée dès qu’ils la sortent du fourreau. En matière de katana, ce genre d’action n’a pas un effet immédiat, mais peut entrainer avec le temps la rouille et la corrosion du katana.

Ici, ce sont la sueur et les huiles naturelles présentes sur les doigts qui sont à la base. Pour éviter que le katana soit dans un tel état, il faut chercher à le nettoyer dès qu’on le touche avec les doigts. Un nettoyage qui se fait d’une manière spécifique.

Huiler la lame

Il s’agit aussi d’une étape cruciale à l’entretien d’un katana et qui est à respecter que l’on ait touché la lame avec ses doigts ou pas. Toutefois, il faut se renseigner sur l’huile efficace et conseiller pour une telle action sur la lame.

L’huile a un impact très intéressant sur la lame du katana. Cet impact s’explique par son effet protecteur. C’est comme la cire qui protège le revêtement transparent d’une voiture, et ce, face à tous les types de dommages dus à l’humidité. 

Huiler la poignée 

Après la lame du katana, c’est à la poignée en bois qu’il faut s’intéresser. Elle doit aussi être huilée en raison du bois qui est considérablement poreux, mais qui a aussi la capacité d’absorber ou de libérer l’humidité. Ceci au regard de l’humidité ambiante.

Il est possible de voir la poignée de son katana desséchée et fissurée si elle est en bois et si le katana fut rangé dans un endroit peu humide. L’huile joue un rôle de taille à cet égard. Le katana doit, par la suite, faire objet d’observation pour noter la présence ou non de rouilles et autres dommages.