Procédé supercritique, pression à froid, solvant, huile végétale… De nombreux termes qualifient les produits au CBD. Mais quelle vérité se cache derrière chacune de ces processus ? Quelle est la meilleure méthode ? Dans cet article, nous allons examiner les quatre principales méthodes d’extraction du CBD pour bien fabriquer son huile de CBD.

Parlons de CBD

Le CBD ou cannabidiol est une molécule naturellement présente dans la plante de chanvre et réputée pour ses effets relaxants. Une propriété notable du CBD s’avère ses propriétés lipophiles.

A lire également : Quels sont les types d'hébergements à choisir en camping dans les Landes?

Le CBD ne peut chimiquement se lier qu’aux huiles ou aux graisses. Il est donc insoluble dans l’eau. Pour transformer le CBD en huile, il se décline une variété de méthodes d’extraction, plus ou moins naturelles, chacune avec sa propre saveur et ses propres caractéristiques. Vous pouvez voir le site pour plus de détails sur l’huile de CBD.

Extraction par CO2

L’extraction du CO2 a pour but d’induire un changement de phase : état de la matière dans le CO2 et de lui faire atteindre un état appelé supercritique. Ce procédé permet l’extraction du CBD tout en conservant la quantité de terpènes dans la substance végétale : CBN, CBG. 

Sujet a lire : Le marché immobilier portugais : opportunités et défis

Cette pratique est prisée par les industriels en raison de son efficacité et de sa relative simplicité : aucun usage de solvants ou de produits chimiques susceptibles d’altérer la pureté du produit.

Cependant, l’huile de CBD extraite au CO2 supercritique doit être retraitée pour éliminer toute trace de THC, ce qui nécessite une intervention en laboratoire

Par conséquent, l’extraction supercritique est souvent employée pour créer des huiles CBD Full Spectrum savoureuses et riches.  

Extraction par pression à froid

Habituellement, pour le même motif, les extraits de CBD sont pris froids. Cela maintient un résultat naturel en conservant le goût des terpènes. Les fleurs de chanvre congelées peuvent être extraites manuellement en utilisant une presse à froid, et le CBD et les terpènes peuvent être extraits sous forme d’huile. C’est une formule simple et écologique pour produire son propre CBD.

Extraction par huile végétale

Une autre méthode DIY, l’extraction d’huile végétale, qui comporte à utiliser de l’huile chaude pour extraire le CBD de la plante de chanvre. Il faut plutôt utiliser l’huile d’olive, le sésame ou la noix de coco.

Cette méthode naturelle peut produire une délicieuse huile de CBD. Mais les problèmes liés à l’extraction artisanale demeurent : il faut plus de chanvre pour peu de produit. De même, l’huile chaude peut endommager les molécules que vous tentez d’extraire.

Extraction par solvant

Le chanvre est trempé dans un solvant pour en extraire le CBD. Le solvant peut être de l’éthanol, du butane ou du propane. Le solvant s’évapore en chauffant le liquide et il ne reste que l’huile de CBD. Les solvants susmentionnés sont inflammables, voire explosifs, ce processus est destiné aux chimistes avertis et aux producteurs de CBD. 

Ingrédients nécessaires pour fabriquer une huile de CBD

Maintenant que vous connaissez les méthodes nécessaires pour extraire le CBD, il est temps de créer votre propre huile de CBD. Vous aurez besoin de :

  • Graines de cannabis de qualité médicale ;  
  • Un extracteur à froid qui permet l’extraction des cannabinoïdes du cannabis sans compromettre leurs propriétés thérapeutiques et leur qualité ;
  • Des huiles végétales biologiques ;
  • Des filtres à café en coton ou papier afin de séparer l’huile extraite des résidus solides ;
  • Une cuillère en bois pour le mélange des ingrédients.

Vous pouvez aussi vous servir des matières premières supplémentaires : plantes aromatiques, herbes et huiles essentielles.